Adresse

15 Boulevard Diderot, 75012 Paris, France

© 2019 par Bioxegy Group SARL.

  • LinkedIn Bioxegy
  • Bioxegy Instagram
  • Facebook Bioxegy
  • Twitter Bioxegy

Temps de lecture : 3min

Mère Nature nous protège

©Matt Brady

Mère Nature aura-t-elle toujours une longueur d'avance sur nous ? Pour protéger des systèmes lancés à plus de 100km/h ? Il semble que oui ! Mère Nature peut inspirer de nombreuses innovations en matière de mobilité et de résistance aux chocs.

1

Mère Nature est bien faite : la preuve avec des animaux bien particuliers et protégés.

Mère Nature a trouvé un système exceptionnellement intelligent pour protéger le sommet osseux du crâne des Fous du Cap. Ce grand oiseau marin, que l'on trouve habituellement sur les littoraux d'Afrique de l'Ouest, présente une particularité qui lui est vitale et, surtout, qui illustre à qui en douterait l'incroyable avance que Mère Nature peut avoir sur l'homme.

 

Cet oiseau raffole de sardines, un mets qui semble difficile à se procurer pour un habitué des ciels. C'est sans compter sur Mère Nature, qui l'a doté d'une technique de pêche impressionnante ! Il tournoie tout d'abord au-dessus de l'eau afin de repérer ses proies. Sa vision binoculaire lui permet d’évaluer précisément les distances et trajectoires. 

 

Une fois sa cible choisie, il plonge en piqué d'une hauteur de 30m, replie ses ailes et pénètre l’eau à une vitesse de 120km/h !  L’impact pourrait être mortel mais le Fou du Cap dispose de sacs d’air sous sa peau sur la tête et sur la poitrine qui lui permettent d’absorber le choc. Bon apnéiste, il retient sa respiration pendant 40 secondes et suit sa proie sous l'eau en nageant. Son redoutable bec à "dents de scie" laisse peu de chance à ses proies.

2

Mère Nature : précurseur de nos airbags ?

Démocratisés dans nos voitures dès les années 1970, les airbags ou "coussins gonflables" trouvent leur origine dans les technologies spatiales des années 1960 : ils intervenaient au cours de l'alunissage des sondes.  Le principe est simple : si un impact violent est détecté, une membrane gonflée d'air se déploie instantanément pour absorber les chocs (forces de décélération).

 

Mère Nature a ainsi démontré sa capacité à aller plus vite que l’homme. Elle a fait des coussins naturels un élément de chasse imparable pour toute la population des Fous du Cap. Depuis plusieurs millénaires, ces oiseaux vivent et se développent grâce à ce détail de génie, simple et élégant. L'homme, quant à lui, n'est parvenu à créer un tel système qu’en 1960. L'objectif est bien atteint, puisqu'il permet de sauver des milliers de vies chaque année. Mais n'aurait-il pas pu être réalisé plus tôt, quand on sait qu’il suffisait d’observer Mère Nature ?  Le biomimétisme porte justement en lui cet espoir, celui de rendre à Mère Nature la place qui est la sienne : celle d'un puits de science et de savoir-faire

 

Vous pouvez visualiser ce bel oiseau en plein plongeon dans cette vidéo.