top of page

Innovation incrémentale : l'apport du biomimétisme

Innovation incrémentale et biomimétisme : quand le vivant renforce les nouveautés technologiques et servicielles. C’est grâce à l’ingéniosité du vivant que votre prochain téléphone, véhicule ou logiciel sera plus performant et écologique. Voyons de plus près ce qui se passe lorsqu’on couple biomimétisme et innovation incrémentale !


Souris

Innovation incrémentale : une manière bien rodée d’innover


Innovation incrémentale : définition et explication


L'innovation incrémentale désigne l'introduction d'une nouveauté afin de faire évoluer et améliorer un produit, un service ou une technologie. C'est un volet important de la R&D en entreprise. D'ailleurs, le terme innovation incrémentale vient à la fois du latin "innovatio", qui veut dire "renouvellement", et du latin "incrementum" qui signifie "accroissement" ou "développement". Par sa portée, l'innovation incrémentale est une évolution généralement peu perceptible sur le produit ou service final, car elle ne représente pas de changement drastique ou violent. D'un point de vue de l'avancée technologique ou conceptuelle, les modifications sont ainsi minimes et incrémentales.


L'innovation incrémentale s'oppose ainsi à l'innovation de rupture, aussi appelée innovation radicale ou disruptive, qui vise à changer totalement les habitudes du client en introduisant un service, processus ou cas d’usage nouveau. L'innovation de rupture tend ainsi à repenser entièrement un produit pour le même objectif mais avec une efficacité nettement augmentée du point de vue technologique. Il est ainsi bien plus aisé d’observer des nouveautés lorsqu’un produit totalement nouveau ou repensé que lors d’une innovation incrémentale.


La fréquence d’occurrence d’une innovation incrémentale est donc plus élevée que pour une innovation de rupture. On peut se contenter de quelques améliorations pour lancer la nouvelle génération d’un produit ou d’un service pour atteindre un objectif à long terme. Quant à l’innovation de rupture, elle nécessite plusieurs sauts technologiques pour pouvoir définir un produit comme totalement nouveau ou disruptif. Vous commencez à le comprendre, l’innovation incrémentale est une méthode d’innovation plus facile pour faire évoluer un produit progressivement.

Les enjeux à l'œuvre dans l’innovation incrémentale


Aujourd'hui, l'innovation incrémentale prévaut au sein des entreprises, par rapport aux logiques de disruption. Elle permet d'améliorer l'attractivité d'un produit ou service pour les consommateurs, d'en revisiter l'utilisation pour gagner de nouvelles parts de marché ou devancer la concurrence. Elle permet aussi d'introduire des avancées technologiques utiles : meilleures performances, résilience et durabilité, économies d'énergie, baisse des coûts de production. Elle permet aussi de réagir à des tendances de marché ou des réglementations nouvelles. C’est donc une méthode d’innovation qui est regardée de très près ! En effet Bpifrance a annoncé en mars 2023 la création d’un fond de 50 M€ pour soutenir l’innovation incrémentale.


Par rapport à l’innovation de rupture, l'innovation incrémentale est moins risquée, permet de communiquer et de se projeter plus rapidement sur le marché. Mais il permet aussi de s’adapter en fonction des tendances ! Par exemple, depuis son lancement en 1974, le modèle de voiture Golf de Volkswagen a été décliné en pas moins de 7 versions. Pour chacune d’entre elles, le constructeur automobile s’est basé sur des études et tendances de marché afin de prévoir les attentes des consommateurs. Au travers de ces innovations incrémentales, la marque a pu apporter des nouveautés distillées au fur et à mesure des lancements afin d’entretenir l’attractivité de cette voiture.


Un autre exemple marquant de la pertinence de l’innovation incrémentale se trouve probablement dans votre poche au moment où vous lisez cette ligne : votre smartphone ! En effet, depuis la sortie du premier iPhone en 2007, parfois considéré comme une innovation de rupture, beaucoup de déclinaisons ont inondé le marché. Que ce soit par Apple, Samsung ou d’autres marques, chaque année de nouveaux smartphones apparaissent en améliorant sensiblement la génération précédente. Une meilleure résolution de caméra, un écran plus grand, la connectivité 5G, l’étanchéité… Toutes ces innovations incrémentales rendent votre smartphone actuel radicalement différent de l’iPhone de 2007 mais très proche de celui sorti l’année dernière.

Ces exemples ne concernent que quelques produits parmi tous ceux qui vous entourent. Toutefois, ils vous permettent de cerner les enjeux économiques et techniques de l’innovation incrémentale et de ses avantages dans la progression technique de notre société, un pas après l’autre. 


Lignée de 9 générations d'IPhones
Évolution de 9 générations d’iPhones, une succession d'améliorations incrémentales pour conserver une attractivité et chercher à devancer la concurrence. © The Verge


Innovation incrémentale : le fondement de l’évolution du vivant


Innovation incrémentale : du hasard à la sélection naturelle


La nature est spécialiste de l'innovation incrémentale. Au travers de la sélection naturelle, la nature favorise l’amélioration continue de toutes les espèces, car les individus les plus aptes à la survie ont plus de chance de se reproduire. La plupart des animaux font constamment face à des enjeux qui sont question de vie ou de mort. Que ce soit pour trouver de l’eau, se nourrir, se reproduire, se battre et bien d’autres choses, les animaux et végétaux font preuve d’une ingéniosité à couper le souffle. 


On peut classer ces méthodes d’adaptation incrémentale en deux catégories principales : les génotypes et phénotypes. Cela correspond aux gènes qui sont transmis d’un individu à l’autre et à la manière dont ils s’expriment dans un environnement donné. Les caractéristiques qui aident une espèce à survivre seront transmises aux descendants, au fur et à mesure des générations. Ces petites innovations incrémentales au fil des millénaires, souvent dues au hasard, ont permis à de nombreuses espèces d’être experte en survie dans leur milieu. La sélection naturelle déclenche un processus d’innovation incrémentale à l’échelle du vivant tout entier et ça se déroule sous nos yeux, chaque jour.


C’est pourquoi le biomimétisme fait sens : s’inspirer de 3,8 milliards d’années d’innovations incrémentales ne peut que nous faire gagner un temps fou ! La nature rencontre les mêmes problèmes que les humains, il suffit d’ouvrir les yeux et de s’inspirer de toute cette ingéniosité pour réaliser à notre tour des innovations incrémentales. Comme l’a si bien dit Lucien Cuénot (L’Adaptation, 1925), biologiste darwinien : “Une adaptation [d’une espèce à son milieu] est en réalité la solution d'un problème, exactement comme une machine ou un outil fabriqués par l'homme.”.


Ces espèces dotées d’une étonnante adaptation à leur milieu


Comme nous avons pu le voir, les innovations incrémentales sont la base même de l’évolution du vivant depuis l’apparition de la vie il y a 3,8 milliards d’années. Il est temps de vous faire percevoir les stupéfiantes adaptations de certains organismes à leur environnement. Vous ne vous êtes jamais demandé quels sont les secrets des poissons pour nager aussi vite ? L’un des secrets de la baleine à bosse réside dans la présence de tubercules sur ses nageoires qui lui permettent de faire des virages serrés et de chasser des proies aussi agiles que le saumon. Quant au requin, chasseur aquatique tant redouté, sa présence en haut de la chaîne alimentaire n’est pas un hasard. En effet, au cours de l’évolution et d’innovations incrémentales, le requin s’est doté d’une peau recouverte de micro-rainures qui permettent de plaquer un film d’eau contre lui afin de réduire considérablement les frottements avec l’eau et de nager plus vite.


Tout comme la vie aquatique, la vie aérienne a su se doter de tous les outils nécessaires pour survivre grâce à des innovations incrémentales. L’un des enjeux majeurs de la plupart des animaux est de survivre face aux nombreux prédateurs qui veulent les chasser. Les papillons, par exemple, sont particulièrement vulnérables face aux oiseaux. Ils ont su s’adapter et développer de nombreuses parades au cours des millions d’années d’innovation incrémentale. 

Le Greta Oto est un papillon dont les ailes sont transparentes et anti-reflets ! Très pratique pour passer inaperçu de la plupart des prédateurs, et on peut grandement s’en inspirer pour des revêtements anti-reflets et transparents dans tout un tas d’industries. 


Une autre innovation incrémentale dont ont fait preuve les papillons a eu lieu il y a seulement deux siècles ! Il s’agit du Phalène du bouleau, un grand papillon de nuit dont la plupart des individus étaient blancs il y a encore quelques siècles. Cette couleur lui permettait de passer inaperçu sur l’écorce blanche du bouleau. Mais lors de la révolution industrielle du XIXème siècle, les premiers spécimens noirs ont fait leur apparition en Angleterre. En effet, à cause de la suie déposée sur les arbres des régions industrielles, ce sont les papillons noirs qui sont devenus les plus adaptés à leur environnement. Comme quoi, les innovations incrémentales dont sait faire preuve le vivant sont plus proches de vous que vous ne le pensez !




Papillon avec des ailes transparentes.
Greta Oto. © Scott Wylie
Papillon de nuit qui peut se camoufler sur les arbres.
Phalène de bouleau. © Own work, Sharp Photography

Innovation incrémentale : quand la nature s’immisce dans la technologie


Innovation incrémentale : la technologie, elle aussi, est darwiniste


Vous vous souvenez de l’hydrodynamisme de la peau de requin dont on a parlé un peu plus tôt ? Les ingénieurs ont été friands de leurs performances hors normes (80 km/h pour le requin mako quand même) et s’en sont inspirés dans de nombreux domaines industriels différents pour leurs innovations incrémentales.


Dans le domaine de l’aéronautique par exemple, Airbus avait tenté d’intégrer des rainures similaires à celles des requins sur certains de ses avions ce qui aurait permis de réduire de 8% les frottements de l’avion avec l’air. Les bénéfices en termes d’économie de carburant à l’échelle de l’aviation mondiale auraient été énormes. Mais ce genre d’innovation incrémentale demandait encore une certaine maturation, le revêtement pour les aéronefs était encore trop lourd pour être réellement viable à grande échelle. Mais cette maturation pourrait bien voir le jour très bientôt ! En effet, cette bio-inspiration arrive à une nouvelle étape : un vernis à microsillons bien plus léger va être testé sur des avions de la compagnie aérienne Lufthansa. Ce genre de technologie illustre parfaitement le concept d’innovation incrémentale, et cette fois-ci on la doit au vivant !


Et si vous aussi vous pouviez nager très vite en s’inspirant du requin ? Lors des jeux olympiques de 2008, Michael Phelps ne s’en est pas privé ! En effet, durant cette saison, il aurait porté un maillot de bain directement inspiré de la peau du requin. Une innovation incrémentale loin d’être anodine car cela aurait aidé l’athlète à rafler pas moins de 8 médailles d’or à ces JO. Évidemment, cette innovation incrémentale est rapidement arrivée dans le viseur de la Fédération internationale de Natation qui l’a bannie dès 2009.



Avion au sol
Avion de la compagnie aérienne Lufthansa


Quand les innovations bio-inspirées améliorent votre santé


Une innovation incrémentale ce n’est pas seulement fabriquer un produit plus léger ou plus performant, mais c’est aussi innover en pensant à votre santé ! Prenons l’exemple d’un projet que Bioxegy a pu mener avec la RATP. Comme le journal Les Echos l’a relaté dans cet article, notre projet visait à mettre au point un nouveau système de ventilation pour un leader de la mobilité urbaine dans le but d’améliorer la qualité de l’air dans leurs tunnels et souterrains. Cette technologie biomimétique est directement inspirée… de la baleine à bosse ! Nous en avons déjà parlé un peu plus haut, ce gigantesque mammifère possède des tubercules dont nos ingénieurs biomiméticiens se sont inspirés. Comme quoi, une innovation incrémentale ne poursuit pas un unique but consumériste, mais peut largement contribuer à la réduction de nuisances !


Conclusion


Dans tous les domaines technologiques qui nous entourent, l’innovation incrémentale fait partie des méthodes d’innovation les plus populaires et les plus utilisées. Au travers de plusieurs exemples, nous avons pu vous faire entrevoir la pertinence d’utiliser le vivant pour innover de manière incrémentale. Le biomimétisme semble donc être une évidence, dès lors que la nature, elle-même, évolue de manière incrémentale. La partie sur les innovations incrémentales biomimétiques appliquées à la santé a piqué votre curiosité ? Ça tombe bien, on a tout un article là-dessus et c’est par ici !

Comentários


bottom of page