Pangolin en danger, le biomimétisme menacé

Le pangolin, malgré son incroyable armure, ne peut déjouer les attaques humaines. Chassé pour ses écailles et pour sa chair, le pangolin est désormais menacé d'extinction. Le biomimétisme perd ainsi de précieux partenaires potentiels.

Le pangolin, une espèce fragile sous une incroyable carapace -Crédit image : Adrian Steirn

Le pangolin, champion hors-catégorie de la défense naturelle


Avec une pression exercée de 425 kg/cm2, la morsure du lion est 7 fois plus puissante que celle d'un homme. Le lion est un prédateur hors-norme. Infiniment plus faibles, nous les humains, sommes pourtant bien plus redoutables.


Le pangolin est un petit mammifère des savanes qui sait se défendre : quand il est menacé, il se roule en boule et se cache derrière sa carapace. Composée d'un millier d'écailles en kératine superposées, elle est quasi-impénétrable. Le pangolin parvient ainsi à se protéger aussi bien des assauts des fourmis (ses proies) que des crocs des lions. Le plus surprenant, c'est que cette incroyable carapace ne représente que 0,5% de sa masse totale.


Le biomimétisme, qui vise à prendre la nature comme modèle de l'innovation de demain, pourrait permettre de reproduire cette formidable carapace. Des matériaux bio-inspirés ainsi que des façades ou encore des pièces mécaniques soumis à de fortes contraintes pourraient copier directement les particularités de ces écailles. Il est certain que pangolin et biomimétisme pourraient faire très bon ménage.


Pangolin et braconnage, ou quand l'ingéniosité de la nature joue en sa propre défaveur


Alors, invincible le Pangolin ? Non. Car malheureusement, il y a un prédateur contre lequel il est totalement impuissant : l'Homme.


Le pangolin est l'animal le plus trafiqué au monde : plus d'un million d'individus massacrés en 10 ans. Des biens de luxe, à la médecine en passant par les trophées... il fait les frais de notre cruelle avidité. Heureusement, là où l'Homme meurtrit, il sait aussi, à l'inverse, faire preuve de sollicitude et d'élégance : au Zimbabwe, le photographe Adrian Steirn a su mettre en valeur ceux qui, au quotidien, protègent cet animal en voie d'extinction.


Si vous souhaitez voir cet incroyable moyen de défense en oeuvre, vous pouvez visualiser cette vidéo de lionnes usant toute leur énergie pour venir à bout des écailles de la carapace.