Notre top 5 des parades nuptiales les plus impressionnantes dans le vivant

Dans la nature, les êtres vivants doivent redoubler d’ingéniosité pour séduire et réussir à s'accoupler. Laissez-nous vous présenter un top 5 des parades nuptiales les plus impressionnantes qu’ils utilisent.



Parades nuptiales dans le vivant : pourquoi si diverses et impressionnantes ?


Au sein d’une même espèce, les êtres vivants sont soumis à une compétition sexuelle : seuls les individus les plus aptes à survivre et transmettre leurs gènes réussiront à se reproduire. Cette sélection sexuelle est l’une des deux composantes de la sélection naturelle, couplée à la sélection de survie, permettant l’évolution de la biodiversité. Pour persister dans la nature, il faut à la fois réussir à trouver de la nourriture et survivre dans son environnement, mais également réussir à se reproduire. Chez la plupart des espèces animales, c’est la femelle qui porte la descendance : ainsi, celle-ci ne peut transmettre ses gènes qu’un nombre limité de fois, tandis que les mâles peuvent féconder autant de femelles que possible et donc transmettre leurs gènes de nombreuses fois. Par conséquent, la compétition a le plus souvent lieu entre les mâles : la femelle a tout intérêt à sélectionner le(s) mâles le(s) plus apte(s). Tandis que les mâles doivent convaincre le plus de femelles possible qu’ils sont les meilleurs géniteurs pour leur descendance afin de maximiser leurs chances de transmettre leurs gènes. C’est donc en général chez le mâle que les caractères liés à la reproduction et les parades nuptiales sont les plus développés.



Parades nuptiales dans le vivant : qu'est-ce qu'il faut savoir ?

La nature présente une incroyable biodiversité de parades nuptiales. Les plus connues sont certainement les danses et les chants, très présents notamment chez les oiseaux. Certaines sont d’ailleurs assez impressionnantes, comme vous le verrez plus bas. C’est d’ailleurs le cas par exemple du manakin à cuisses jaunes, qui “glisse” sur sa branche dans ce qui s’apparente à un moonwalk afin d’impressionner les femelles.

Si ces danses ont la plupart du temps un simple but de démonstration, certaines peuvent aussi remplir d’autres fonctions, très étonnantes. Ainsi, la veuve noire mâle se dandine en arrivant sur la toile de la femelle afin de se signaler comme un partenaire sexuel et de ne pas se faire dévorer tout de suite.

De même, si la baleine à bosse danse et chante dans un ballet impressionnant pour séduire la femelle, cela se transforme rapidement en un combat acharné si un autre mâle convoite la même partenaire.


Une baleine à bosse sous l'eau

D’un autre côté, les démonstrations de force sont très fréquentes chez les animaux : les mâles prouvent aux femelles qu’ils sont capables de survivre et de se défendre, et donc que leurs gènes sont avantageux. Les combats de boxe de lièvres bruns, les duels des cerfs, ou encore la destruction de la forêt avoisinante par l’ours brun en sont autant d'exemples. Cependant, la force n’est pas la seule carte à jouer pour convaincre les femelles. De nombreuses espèces ont recours à des démonstrations techniques. Par exemple, le colibri Coquette de Popelaire effectue un vol stationnaire au cours duquel il balance sa queue, démontrant ainsi sa formidable agilité dans les airs. Il n’est également pas rare de voir les mâles préparer des cadeaux ou des offrandes en guise de parade nuptiale, comme les manchots Adélie qui apportent leurs plus beaux cailloux aux femelles pour qu’elles fassent un nid. Enfin, quand tout cela ne suffit pas à éloigner les autres mâles et à conquérir la femelle, certains animaux peuvent avoir recours à une dernière stratégie : la ruse. On atteint là les limites de la définition de parade nuptiale.

Par exemple, les jeunes éléphants de mer attendent que le mâle dominant soit occupé à défendre le groupe pour aller voir les femelles en catimini. Certaines grenouilles rainettes mâles laissent les autres vocaliser pour attirer les femelles et interceptent ces dernières lorsqu’elles rejoignent les mâles. Cette parade nuptiale peut même être inscrite dans les gènes : ainsi, chez les combattants variés (petits oiseaux échassiers migrateurs), certains mâles ont une apparence très particulière qui les rend quasiment indiscernables des femelles.

Au vu de la grande diversité de parades nuptiales dans le vivant, certaines techniques particulièrement impressionnantes se démarquent. Attardons-nous sur 5 techniques de parade nuptiale remarquables, qui nous en sommes sûrs sauront vous émerveiller.



Parade nuptiale n°5 : Le poisson-ballon, architecte méticuleux


Pour séduire dans l’immensité de l’océan, il faut se faire remarquer. Le poisson-ballon bâtisseur, petit poisson des eaux japonaises, ne prend pas cela à la légère. Pour conquérir une femelle, celui-ci construit dans le sable un nid impressionnant de 2 mètres de diamètre. Ce travail titanesque pour un si petit poisson (d’une quinzaine de centimètres de long) peut lui prendre plus d’une semaine, pendant laquelle il creuse et façonne inlassablement le sable. Chaque centimètre carré, chaque petit détail compte. Et surtout, il n’a pas une seconde à perdre : s’il ne s’en occupe pas, son nid sera détruit par les courants. Le résultat est pour le moins saisissant.



Le fameux chef d'œuvre du poisson-ballon - Crédits : Watermak BBC

Laissez-vous tenter par la vidéo de ce petit poisson en action : elle vaut le détour !

Une fois la femelle conquise, celle-ci pondra ses œufs au milieu de ce motif étonnant. Il semblerait que le nid joue un rôle dans la protection des œufs contre les courants, même si rien n’est sûr. En effet, cette espèce de poisson n’a été découverte qu’en 2014. Auparavant, les scientifiques avaient déjà repéré ces crop circles des fonds marins, et n’avaient aucune idée de ce qui en était à l’origine.



Parade nuptiale n°4 : L’araignée paon, le plus mignon des danseurs


Pas facile de séduire quand on fait 4 mm. Mais pas de panique ! L’araignée paon mâle a trouvé une solution. Il lève les pattes en l’air, dresse fièrement son abdomen paré de couleurs et de motifs chatoyants, et entame une chorégraphie rythmée. Le résultat est l’une des danses nuptiales les plus mignonnes du règne animal. Comme cette espèce d’araignée a très bonne vue (le fait d’avoir 8 yeux aide sûrement), la femelle repère le mâle de loin.


Ne dit-on pas qu’une vidéo vaut mille mots ?

Chez les araignées de cette famille, les parades nuptiales sont nécessaires, même sans les couleurs chatoyantes : elles permettent de réduire l’agressivité de la partenaire, et donc d'augmenter les chances de reproduction du mâle.



Parade nuptiale n°3 : Les paradisiers, spécialistes de la parade


Le terme paradisiers, ou oiseaux de paradis, cache en réalité une quarantaine d’espèces qui appartiennent à la même famille et qui ont en commun un plumage chatoyant pour les mâles. Parmi eux, certains sont devenus des as de la parade nuptiale. Déployant fièrement leurs plumes et leurs couleurs, ceux-ci se livrent à des danses et des chants sophistiqués, parfois accompagnés de cadeaux pour la femelle. Paradisier gorge d’acier, paradisier superbe, paradisier de Vogelkop,... : autant d’espèces avec des parades nuptiales plus incroyables les unes que les autres. Puisqu'il faut choisir, on vous laisse avec la parade nuptiale d’une espèce de Nouvelle-Guinée.


Les forêts d'Océanie et d’Asie du sud-est où vivent ces oiseaux regorgent de fruits et ne présentent que très peu de menaces naturelles pour les paradisiers, ce qui pourrait expliquer la spécialisation apparente dans la compétition pour la reproduction.



Parade nuptiale n°2 : Le jardinier satiné, collectionneur acharné


Les oiseaux jardiniers sont un groupe d’espèces endémiques d’Australie et de Nouvelle-Guinée dont la caractéristique la plus remarquable est la fabrication de nids complexes au sol par les mâles. Parmi eux, le jardinier satiné sort du lot. Non content de construire une véritable haie d’honneur pour les femelles, celui-ci accumule autour de son nid des objets bleus. Pétales, bouchons de bouteille, stylos, baies, tout y passe. L’agencement doit être méticuleux, et le mâle passe le plus clair de son temps à parfaire son nid pour le rendre le plus bleu possible. D’ailleurs nous évoquions plus haut la ruse : il n‘est pas rare que les jeunes mâles la jouent à la Arsène Lupin. Avant leur maturité sexuelle, ils ressemblent aux femelles et en profitent donc pour se faire passer pour celles-ci afin d’aller dérober leurs trésors bleus à d’autres mâles !


Les mâles étant polygynes (ils ne restent pas avec une femelle après l’accouplement, et ne s’occupent donc pas des petits), ils peuvent entretenir et améliorer le même nid pendant des années afin de continuer à séduire différentes femelles.




Parade nuptiale n°1 : La seiche mâle, roi de la tromperie


La dernière parade nuptiale de ce top est peut-être une des moins conventionnelles, puisqu’il s’agit de la ruse de la seiche mâle. Vous en avez peut-être déjà entendu parler, mais la seiche peut changer de couleur (comme sa cousine la pieuvre, même si cette dernière peut faire bien plus !). La compétition sexuelle pouvant être très forte sur les lieux de reproduction des seiches géantes, les mâles les plus petits ou les plus faibles ont parfois du mal à trouver une partenaire. Ils ont alors recours à la ruse : ils prennent les couleurs et imitent le comportement d’une femelle, et se glissent discrètement près d’une femelle jalousement gardée par un mâle au nez et à la barbe de ce dernier.



On se dit déjà que c’est une technique assez incroyable, mais ce n’est pas tout ! Des chercheurs ont réussi à prendre une photo d’une seiche mâle ayant séparé en deux son apparence : il a une apparence de mâle du côté où se trouve une femelle, et ressemble à une femelle du côté où il y a un mâle. Les deux n’y voient que du feu !


Face à un tel prodige d’ingéniosité pour une parade nuptiale, on ne peut que s’émerveiller.



Mentions honorables : des prouesses de séduction


Pour conclure ce top 5, un petit tour d’horizon de parades nuptiales remarquables qui auraient presque eu leur place parmi les 5 meilleures :


  • Quand la parade nuptiale dépasse nos sens : les claquettes du cordonbleu cyanocéphale. On pensait que cet oiseau avait une parade nuptiale assez classique, composée de chants et de sautillements. Une étude menée avec une caméra à haute vitesse a révélé une réalité bien plus impressionnante. Pour séduire son ou sa partenaire, cet oiseau tape des pattes plus vite que ce que l'œil humain est capable de percevoir !


  • Au sujet des nids d'oiseaux remarquables, on ne peut pas ne pas mentionner les oiseaux tisserins. Ce terme regroupe de nombreuses espèces très sociables qui ont la particularité de construire des nids très complexes. Véritables prouesses d’architecture, ces nids ont des caractéristiques hors du commun : certains regroupent plusieurs familles, et ont des systèmes de ventilation ; d’autres ont des fausses entrées pour dissuader les prédateurs. Enfin, tous utilisent des techniques de tissage et de noeuds très complexes, faisant des tisserins de véritables maîtres de la construction de nid.


  • Quand on est entouré d’individus d’espèces très proches, difficile de faire comprendre à une femelle qu’on lui correspond. Les lucioles ont trouvé une technique pour cela. Chaque espèce de luciole émet un clignotement distinct, qui permet aux femelles de repérer les individus de son espèce. Afin de faciliter le repérage, les lucioles mâles d’une même espèce synchronisent leur clignotement, ce qui permet aux femelles de les repérer de très loin. Il est d’ailleurs possible d’observer ce phénomène lors du très populaire festival de Tatsuno au Japon.




Comme nous avons pu le voir dans ce top, ces parades nuptiales amènent parfois le développement de caractères qui semblent handicaper les individus dans leur survie. C’est le cas par exemple de la très célèbre queue du paon, qui le rend particulièrement visible et très lent pour les prédateurs. Plusieurs théories expliquent ce phénomène, par exemple, la théorie du handicap qui avance que seuls les individus très adaptés par ailleurs peuvent se permettre de dépenser autant d'énergie pour exhiber des signes aussi handicapants, et que sélectionner un partenaire via ces signes est un gage de leur capacité à survivre et à se reproduire.


Tous ces caractères propres aux parades nuptiales et de reproduction sont autant de pistes exploitables dans le biomimétisme, comme par exemple les couleurs utilisées pour les parades nuptiales.