Le Saviez-Vous ? #5



ūüĆä Aujourd'hui c'est la journ√©e de la mer. Le th√®me de cette ann√©e : le transport maritime durable !


ūüí° Une grande partie de la consommation en carburant peut √™tre r√©duite en luttant contre le fouling : c'est la fixation d'organismes vivants marins sur les coques de bateaux.


‚õĹÔłŹ Le fouling alt√®re l'hydrodynamisme des navires et on estime √† 20 milliards ‚ā¨ le surco√Ľt de consommation en carburant entrain√©. C'est sans parler des √©missions de CO2...


ūü¶ą Jusqu'ici, le seul moyen traditionnel de lutter contre le fouling passait par un nettoyage des coques avec l'ajout d'une peinture repoussante toxique. Et une fois n'est pas coutume, c'est dans la nature que l'on trouve les meilleures alternatives !


ūüĎČūüŹĽ La peau des mammif√®res marins tels que les requins dispose d'une microstructure qui emp√™che la fixation des microorganismes et am√©liore l'hydrodynamisme de l'animal.


ūüí° Ces observations ont inspir√© des solutions biomim√©tiques particuli√®rement efficaces : on reproduit les picots naturels, soit directement sur la microstructure de la coque, soit avec l'ajout d'un rev√™tement bio-inspir√©. √Ä la clef : des √©conomies consid√©rables de carburant, des rejets de CO2 en moins et la r√©duction du recours au rev√™tements de coques toxique.


Un beau triplé environnemental !