Innovation incrémentale :
l'apport du biomimétisme

Innovation incrémentale : l'introduction de nouveautés technologiques et servicielles peut être renforcée par le biomimétisme. L'innovation incrémentale prévaut aujourd'hui sur le marché. Elle peut gagner en traction grâce à la bio-inspiration.

Innovation incrémentale : la culture de la nouveauté

L'innovation incrémentale désigne l'introduction d'une nouveauté afin de faire évoluer et améliorer un produit, un service ou une technologie. C'est un volet important de la R&D en entreprise. 


D'ailleurs, le terme innovation incrémentale vient à la fois du latin "innovatio", qui veut dire "renouvellement", et du latin "incrementum" qui signifie "accroissement" ou "développement".

Par sa portée, l'innovation incrémentale est une évolution généralement peu perceptible sur le produit ou service final, car elle ne représente pas de changement drastique ou violent.
D'un point de vue de l'avancée technologique ou conceptuelle, les modifications sont ainsi minimes ou partielles.

L'innovation incrémentale s'oppose ainsi à l'innovation de rupture, aussi appelée innovations radicale ou disruptive, qui vise à changer totalement les habitudes du client en introduisant un service, processus ou cas d’usage nouveau. L'innovation de rupture tend ainsi à repenser entièrement un produit pour le même objectif mais avec une efficacité nettement augmentée du point de vue technologique.

L'évolution de la souris illustre parfaitement une succession d'innovation incrémentales : amélioration technologiques, de la boule, à l'optique, du fil au sans fil.

Innovation incrémentale : les enjeux et dynamiques à l'oeuvre

Aujourd'hui, l'innovation incrémentale prévaut au sein des entreprises, par rapport aux logiques de disruption. 

Elle permet d'obtenir des systèmes d'améliorer l'attractivité d'un produit ou service pour les consommateurs, d'en revisiter l'utilisation pour gagner de nouvelles parts de marché ou devancer la concurrence. Elle permet aussi d'introduire des avancées technologiques utiles : meilleures performances, résilience et durabilité, économies d'énergie, baisse des coûts de production. Elle permet aussi de réagir à des tendances de marché ou des réglementations nouvelles.

 

Par rapport à l’innovation de rupture, l'innovation incrémentale est moins risquée, permet de communiquer et de se projeter plus rapidement sur le marché.

La série des smartphones "iPhone" illustre elle aussi parfaitement une succession d'améliorations incrémentales pour conserver une attractivité auprès des consommateurs et chercher à devancer la concurrence. ©The Verge

Sole commune.

Innovation incrémentale et biomimétisme : faire appel à la nature

La nature est spécialiste d'innovation incrémentale. A travers la sélection naturelle, la nature favorise l’amélioration continue de toutes les espèces, car les individus les plus aptes à la survie ont plus de chance de se reproduire. Ainsi, les génotypes et phénotypes favorisant la survie sont incrémentés, au fur et à mesure des générations. La sélection naturelle est un processus d’innovation incrémental au niveau du vivant.

Exemple : les poissons plats ont les 2 yeux du même côté, pour pouvoir raser le sol et se focaliser sur le reste. Le résultat d'une évolution dans le temps.
 

Lucien Cuénot, biologiste darwinien : “Une adaptation [d’une espèce à son milieu] est en réalité la solution d'un problème, exactement comme une machine ou un outil fabriqués par l'homme.” (L’Adaptation, 1925).

Podcast biomimétisme avec Sidney Rostan, Founder & CEO Bioxegy

R&D : le biomimétisme révolutionnera-t-il l'innovation du futur ?

Chouette Effraie & Biomimétisme : inventer un monde de silence ?

Biodiversité : définition et enjeux
 

Bioluminescence : quand le biomimétisme éclaire notre futur

Biomimétisme : valoriser 3,8 milliards d'années d'innovation

Le mur végétal : la greencity avant la smartcity !

Découvrez les autres publications Bioxegy !